Transport

Le transport aérien est le mode de transport le plus polluant. Il génère à lui seul autour de 2,5% des émissions totales de CO2. Les émissions résultant d'un vol aller-retour sur une distance de 1000km représentent par passager une quantité équivalente à 25% de l'utilisation d'une voiture particulière pendant 1 an.

L'impact environnemental de chaque moyen de transport envisagé est porté à la connaissance de nos clients ; sa pertinence est analysée par rapport à la durée du séjour, à la distance parcourue et à la période choisie.

Par exemple, une alternative de transport sera conseillée dans les cas suivants :

  • vols dont la destination se situe à moins de 700 km ;
  • vols dont la destination se situe entre 700 et 2000 km pour un séjour de moins de 7 jours ;
  • vols dont la destination se situe à plus de 2000 km pour un séjour de moins de 14 jours.

    Si une solution de remplacement satisfaisante ne peut être trouvée, nous proposons de participer à un programme de compensation volontaire des émissions de gaz à effet de serre. Le but est de permettre aux passagers de payer pour leurs émissions de gaz carbonique en vue de financer des plans de réduction ou de compensation des émissions : plantations d'arbres, génération d'énergie par une meilleure utilisation des déchets, installations d'énergies renouvelables, etc.

    Dans ce cadre, l'initiative « Atmosfair » se distingue par le fait que les projets qu'elle finance sont localisés dans les pays en voie de développement, et sont économiquement viables à long terme.